Victor Horta

1861-1947

Architecte

 

Victor Horta, architecte belge né à Gand le 6 janvier 1861 – Décédé à Bruxelles le 1947.

Chef de file incontesté des architectes Art Nouveau en Belgique.

Il a déjà un esprit rebelle, il remet vite en cause les partis pris, rêve d'innovations, nage à contre-courant des modes.

Ses parents, son père cordonnier de métier, l'envoient chez un architecte décorateur d'intérieur, Jules Dubuysson, habitant Montmartre à Paris.

Il constate la remarquable corrélation entre l'évolution de la peinture et l'architecture de l'époque.

Ces deux arts sortaient d'une lourde phase de classicisme qui avait fait que les mêmes styles revenaient constamment, que rien n'évoluait.

Il voulait être à l'architecture ce que Vincent Van Gogh avait été à la peinture, l'émancipateur des éternelles règles classiques.

À Paris il étudie les bâtiments classiques et leurs matériaux.

Il y comprend aussi que la grande renommée ne s'acquiert qu'en dessinant de grands bâtiments publics.

En 1880, il retourne en Belgique, suite au décès de son père.

Il s'installe à Bruxelles, s'inscrit à l'Académie des Beaux-arts dont il sortira avec une médaille d'or et épouse une amie d'enfance, Pauline Heyse.

Victor Horta y fait la connaissance de Paul Hankar, ils se lient d'amitié, ne devinant pas que leur admiration commune pour l'Art Nouveau en ferait de grands concurrents.

Victor fait un élève exceptionnellement brillant et attire l'attention de beaucoup de ses professeurs.

Une fois leur alliance rompue, il entreprend la construction en 1885 de trois maisons mitoyennes à Gand.

Il participe à des concours publics, bâtit des petites constructions abritant des statues, même des tombeaux et autres petits monuments.

Il découvre petit à petit les courbes, refuse des lignes verticales droites.

Il faut faire attention à ce qu'on en dit, de ses courbes, elles amplifient l'impression d'espace, guident le regard, supportent au mieux les constructions.

Pendant cette longue période d'apprentissage, il se fait connaître des nouveaux bourgeois de Bruxelles.

Son esprit est mûr et dans l'air du temps, il fréquente les meneurs des changements sociaux de l'époque.

Dès qu'il se dit prêt à entamer la construction de demeures résidentielles, les commandes affluent.

C'est en 1892 qu'il réalise l'Hôtel Tassel, le premier d'une longue série.

Il est ainsi l'un des premiers architectes à faire de l'Art nouveau, approximativement en même temps que Guimard.

On parle de lui dans toutes les revues spécialisées d'Europe.

Habiter du Horta était un signe de statut, d'ouverture et surtout de richesse.

Il passe ensuite deux ans 1916-1918 aux États-Unis où il découvre de nouveaux matériaux de construction mais en se détournant du mouvement Art nouveau.

En 1927, il devient pour quatre années le directeur de l'Académie des beaux-arts de Bruxelles.

Lorsque l'art nouveau est passé de mode, beaucoup des édifices de Horta furent détruits.

Sa maison résidence privée et atelier au 25, rue Américaine, conçue en 1898 est devenue le Musée Horta.

 

 

Victor Horta