Immeuble Trémois

11, rue François Millet Paris 16e 

Hector Guimard architecte

1909

 

Voilà bientôt treize ou quatorze ans que les mouvements de l'Art Nouveau ont bouleversé l'architecture académique; dix ans après l'exposition de 1900, Guimard avec l'immeuble Trémois semble à son tour dépassé par son temps.

 

porte entrée du 11

 

détail porte entrée balcon

 

ferronnerie porte entrée   ferronnerie de rambarde

 

Hector Guimard   -     immeuble à Paris

 

La touche est encore élégante, plus dépouillée qu'elle ne l'était auparavant; les "bow-windows" sont ici supprimés et remplacés par une avancée discrète des fenêtres dont la surface a été encore augmentée de façon que la lumière pénètre grandement dans les salles de séjour qui donnent sur une rue assez étroite.

Les Français considérant toujours la brique comme un élément "bon marché", Guimard a dû se résoudre à lui donner moins d'importance.

Le 11, rue François Millet, d'une taille réduite, échappe à cet aspect monumental qui ressort des immeubles de la rue Agar à peine distants d'une centaine de mètres.

Avec une façade étroite le projet ne fut pas facile à élaborer.

L'immeuble Trémois est composé de trois panneaux, celui de gauche abrite une fenêtre, largement taillée, le milieu se présente avec des balcons légèrement arrondis qui font présager ce que sera bientôt la synagogue de la rue Pavée; à droite les appartements sont composés à l'image du quartier.

Grâce à la ferronnerie, l'immeuble a tout de même du charme; la fantaisie la plus grande a présidé à son exécution, ainsi ces balcons.

 

Source : Dossier sur Hector Guimard rédigé par des étudiants d'une Ecole supérieure d'architecture.